Guides des bonnes pratiques des professionnels du tourisme

  • guidedesbonnespratiques-9496
Et si vous profitiez de cette période de confinement pour préparer au mieux l’après confinement ?

En cette période de confinement, toute l’activité touristique est à l’arrêt. Du coup, profitons de ce moment difficile pour préparer au mieux « l’après », et se mettre au goût du jour sur les bonnes pratiques marketing et commerciales. Car quand la crise sera terminée, il faudra être prêt pour relancer son activité. Aussi, quelques rappels de bonnes pratiques, qui vous permettront d’être très proactifs. Toute l’équipe de l’Office de Tourisme est disponible pour vous aider à mettre en œuvre ces actions, vous pouvez compter sur nous .
 
  • guidedesbonnespratiques-9496
Bonne pratique numéro 1 :
Vérifier son site Internet 

-Est-il à jour ? Bien vérifier que les informations qui y figurent sont toujours d’actualité.

-Mes informations en ligne sont-elles pertinentes ? Nous voulons tous mettre un maximum d’informations, mais au final ces dernières sont-elles de nature à apporter une plus-value, ou au contraire ne risque-t-elle pas de noyer l’internaute et, au final, avoir un effet négatif sur sa communication (informations pas de saisons, échanges de liens hasardeux…) Raisonnez comme un client !

-Les contacts (mail, téléphone…) sont-ils bien à jour ? Sans cela, difficile pour les clients de vous contacter, et des réservations qui s’envolent

-Mes photos sont-elles assez valorisantes ? Les photos en ligne valorisent-elle-bien mon établissement ? Suscitent-elles de l’émotion ? Sont-elles le reflet de mes prestations ? La photo est aujourd’hui le critère numéro 1 pour la réservation : Sans belles photos, vous passez à côté d’un nombre considérable de réservations. Une fois de plus, mettez-vous à la place du client : Les photos me font-elles rêver ? Le cas échéant, n’hésitez pas à les modifier : Sans un être un professionnel, les smartphones font aujourd’hui des photos de grande qualité

-Mes textes sont-ils « vendeurs » ? Les clients ont besoin d’un discours clair, net et précis. C’est pourquoi les textes pompeux et à rallonges sont à proscrire : Le client à besoin de savoir où il va et ce qu’il va y trouver. Donc ne pas hésiter à réécrire vos textes et comme d’habitude…Se mettre à la place du client.

L’Office de Tourisme est là pour vous aider, n’hésitez pas à nous solliciter pour vous aider et vous conseiller dans ces actions
Bonne pratique numéro 2 :
Vérifier sa présence en ligne

En profiter pour vérifier votre présence en ligne. C’est elle qui va déterminer la capacité d’un client à vous trouver sur Internet. N’oubliez pas que 79% des clients préparent leurs séjours sur Internet et 53% y font leurs réservations. Vérifier sa présence en ligne est donc fondamental.

Plusieurs choses à vérifier :

-Vérifier votre présence sur Google. 92% des internautes effectue leur 1ère recherche via Google

-Vérifier votre référencement : Votre site est-il accessible depuis Google ? Si non, il convient de travailler le référencement avec votre webmaster. Votre site web doit être 1 canal très important d’acquisition clients.

-Vérifier les mises à jour de votre page Google My Business. Cette page est fondamentale car c’est elle qui vous permettra d’être visible sur Google de la manière la plus efficace. Donc vérifier vos horaires, vos informations…

-Vérifier vos présences sur TripAdvisor, le Bon Coin, Facebook et les Pages Jaunes. Se sont à minima les sites de références sur lequel vous devez apparaître pour exister en ligne. Si vous n’apparaissez pas, profitez en pour vite vous y référencer : Il existe des formules gratuites.

-Il existe également de nombreux sites thématiques dans lesquels vous référencer. N’hésitez pas à faire des recherches sur Internet et vous y inscrire. Ils sont bien souvent gratuits.

L’Office de Tourisme est là pour vous aider, n’hésitez pas à nous solliciter pour vous aider et vous conseiller dans les vérifications et le référencement de vos structures
Bonne pratique numéro 3 :
Développer ses réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un vecteur important de communication, il convient donc de particulièrement les soigner : Mieux vaut ne pas être présent sur les réseaux sociaux que de mal les gérer. Donc le confinement est une opportunité pour les « soigner », avec quelques actions simples :

-Création d’un planning éditorial simple, avec programmation de quelques publications/semaine (2 à 4) sur des sujets divers : Votre établissement, des photos de la région, des événements…L’essentiel étant de publier régulièrement du contenu pour vos abonnés

-Vous pouvez également prendre le temps de bien préparer vos publications et de les programmer, sans limites de nombre, ni de temps. Au moins, quand vous rentrerez dans le dur de la saison, vous aurez beaucoup moins à vous occuper de vos réseaux sociaux

-Une bonne gestion de vos réseaux sociaux vous permettra de gagner en visibilité avec un meilleur référencement

L’Office de Tourisme est là pour vous aider, n’hésitez pas à nous solliciter pour vous aider et vous conseiller dans la création d’un planning éditorial et la rédaction de vos publications
Bonne pratique numéro 4 :
Analysez et suivez votre e-réputation

Au-delà de votre marque, c’est désormais les avis clients qui guident les choix du client. 88% des touristes se laissent guider par les avis. Inutile de vous dire l’importance capitale de bien gérer ces avis en ligne sur les principales plateformes : TripAdvisor, Booking.com, Facebook et Google My business : 

-Analyser les avis et choisissez de répondre aux plus pertinents, qu’ils soient bons ou mauvais. Inutile de répondre à TOUS les avis.

-Garder à l’esprit que les réponses aux avis clients vont jouer un rôle dans la perception de votre établissement par vos clients :
  • Pour les clients déjà venus : Sérieux et professionnalisme, donc FIDELISATION
  • Pour les futurs clients : Sérieux et professionnalisme, donc CONFIRMATION de leur choix
  • Pour les prospects : Sérieux et professionnalisme, donc BONNE IMAGE
  • Pour vous : Une belle autocritique

L’Office de Tourisme est là pour vous aider dans la rédaction de vos avis, n’hésitez pas à nous solliciter. De plus, nous allons vous préparer un tutoriel simple pour commencer à vous aider dans cette démarche
Bonne pratique numéro 5 :
Travaillez votre gamme tarifaire et vos offres séjours

Cette période est le moment propice pour travailler 2 éléments essentiels de votre commercialisation : Votre gamme tarifaire et vos offres séjours. En effet, sur un marché devenu hyper concurrentiel, le prix est devenu encore plus déterminant. Aussi, avoir de la souplesse dans ses tarifs, s’adapter au marché et mettre en place les bonnes offres est gage de succès. C’est ce que l’on appelle le Yeld Management qui vous permettra d’optimiser vos réservations. Dans un 1e temps quelques règles à suivre et points à vérifier :

-Est-ce que je propose une offre court-séjours ? 
En 2019, 66% des français sont partis en vacances. 38% de ces départs ont été effectué en court-séjours, de 1 à 3 nuits. C’est dire l’importance de cette offre à ne pas négliger. Avec les incertitudes sur les congés d’été, cette proportion devrait être bien supérieure en 2020, avec une augmentation des départs « last minute ». Il est donc essentiel de mettre en place ces offres dès maintenant.

-Mes prix sont-ils compétitifs sur le marché ?
Profitez du confinement pour faire une analyse de la concurrence : Mon offre est-elle dans les standards du marché ? Mes tarifs sont-ils concurrentiels ? Ce travail est essentiel pour être compétitif et s’assurer un bon taux de réservations

-Ai-je des offres spéciales pour booster certaines périodes ?
Early booking, promotions événementielles (Pâques, Noël…), 3 nuits achetées, la 4e offerte, petit-déjeuners offerts…Il existe des tas d’offres qui peuvent être mises en place tout au long de l’année, il suffit d’être créatif et regarder les offres proposées par la concurrence. 

-Soyez cohérents et souples dans vos prix, et adaptez-vous au marché : On a tous le plus beau produit du monde, qui mérite d’être plus cher car plus qualitatif. Sauf que le client ne le sait pas encore…Donc mettez-vous à sa place et raisonnez comme lui, ça vous aidera beaucoup

L’Office de Tourisme est là pour vous aider dans l’optimisation de vos gammes de prix et offres spéciales. De plus, nous allons vous préparer un tutoriel simple pour commencer à vous aider dans cette démarche
Bonne pratique numéro 6 :
Travailler votre distribution en ligne

La distribution en ligne avec les OTA (Booking, AirbnB, Expédia…) est devenu incontournable et indispensable sur le marché touristique. Néanmoins, ces OTA ne doivent pas être considérées comme un système de réservation en ligne, mais pour des apporteurs d’affaires. N’oubliez pas qu’à chaque fois qu’un client réserve via une OTA, vous lui versez une commission. Ainsi, lorsque vous les considérer comme un système de réservation, dites-vous-qu’en plus de leur faire gagner un client qu’il n’avait pas, vous allez payer pour cela. Et, au-delà des commissions générées, les clients que vous accueilliez ne sont pas les vôtres, mais ceux des OTA . Vous aurez donc un mal fou à fidéliser ces clients-là. Il convient néanmoins de soigner sa distribution on-line, car elle aujourd’hui incontournable :

-Sur quelles plateformes suis-je en ligne ? Il est important de bien les connaître, de connaître leurs fonctionnements, leurs us et coutumes…Et être présent sur toutes

-Mes informations en ligne sont-elles justes ? Mes photos sont-elles d’actualité et suffisamment valorisantes ?
Idem que sur votre propre site, vous devez avoir des fiches « vendeuses »

-Privilégiez les offres « Non annulable, non remboursable » : Le client OTA est zappeur, et annule facilement. Aussi, il faut sécuriser au maximum la réservation, même avec une petite remise

-Mettez en avant des services plus (non réservables en ligne par contre) : Petit déjeuners, location draps, accès spa…qui valoriseront votre offre, et vous rendront plus concurrentiel.

-Proposez un tarif toujours plus avantageux en direct que sur les OTA : Un bon moyen de satisfaire le client et d’éviter les commissions

L’Office de Tourisme mettra tout en œuvre pour vous accompagner au mieux, contactez-nous !
Bonne pratique numéro 7 :
Développer sa commercialisation en direct et son réseau

Développer sa commercialisation directe est le meilleur moyen de continuer à maîtriser son produit, ses marges, ses prix…Et ses convictions ! Profitez du confinement pour améliorer quelques bonnes pratiques : Tout le monde les connaît, mais il est nécessaire de bien les structurer pour les mettre en application et les rendre efficace

-Profitez pour mettre à jour votre fichier clients. C’est le moment de faire du nettoyage et de repartir sur une base nette et à jour

-Profitez pour préparer à vos clients une offre spéciale à envoyer par mail. Un mail personnalisé pour prendre de leurs nouvelles et leur proposer une offre personnalisée, leur fera chaud au cœur et vous fera gagner beaucoup en terme de fidélisation. Pour les meilleurs clients, pourquoi pas directement un appel téléphonique ?

-Proposez des offres à diffuser sur Internet, vos réseaux sociaux, ceux de l’Office et tous les partenaires institutionnels

-Développer votre réseau de partenaires locaux (hébergeurs, activités, sites, commerces…) pour leur proposer des partenariats commerciaux locaux, ou tout simplement déposer vos documents. La recommandation est la meilleure des commercialisations, et la solidarité locale l’outil qui nous permettra de nous en sortir tous ensemble

L’Office de Tourisme mettra tout en œuvre pour vous accompagner au mieux, contactez-nous !